Quelles sont les ambitions de l’e-Wallet européen ? 

Non classifié(e)
03 juillet 2024

istock 1671960180

Le projet de portefeuille électronique européen, ou e-Wallet, tel qu’établi dans le règlement eIDAS 2.0, vise à fournir à tous les citoyens et résidents de l’Union européenne un portefeuille d’identité numérique unifié et sécurisé. Ce portefeuille, connu sous le nom de « European Digital Identity Wallet », permettra aux utilisateurs de stocker, gérer et partager de manière sécurisée leurs identifiants numériques et attributs personnels, tels que des documents d’identité, des diplômes et des dossiers médicaux. En plus d’améliorer l’interopérabilité entre les pays membres, le portefeuille électronique facilitera l’authentification en ligne et la signature de documents électroniques avec une signature qualifiée, simplifiant ainsi l’accès aux services publics et privés dans toute l’UE. Ce portefeuille numérique s’intégrera dans une plateforme commune garantissant des niveaux élevés de sécurité et de confidentialité, en respectant les réglementations européennes de protection des données et en favorisant une économie numérique plus connectée et sécurisée en Europe.  

Dans cet article, nous explorons les ambitions et défis de ce projet.  

Comprendre le concept de l’e-Wallet européen  

L’e-Wallet européen, ou Portefeuille Européen d’Identité Numérique, est une initiative de l’Union européenne visant à établir un moyen d’identification numérique unifié et sécurisé pour tous ses résidents. Cette solution d’identification numérique est conçue pour être fiable, privée et pratique, offrant aux utilisateurs la possibilité d’authentifier leur identité pour les interactions avec le secteur public et le secteur privé. 

Chaque État membre de l’UE fournira une version de ce portefeuille à tous ses citoyens, résidents et entreprises. Chaque portefeuille sera construit selon les mêmes spécifications, assurant ainsi une cohérence et une interopérabilité à travers l’UE. Outre les fonctions d’identification et d’authentification, l’e-Wallet permettra également aux utilisateurs de stocker et de partager des documents numériques, ainsi que de créer des signatures numériques gratuites. 

L’idée est de rendre l’accès aux services en ligne publics et privés plus sûr tout en protégeant pleinement les données à caractère personnel. Les utilisateurs pourront par exemple utiliser leur e-Wallet pour ouvrir des comptes bancaires partout en Europe. 

Comment fonctionne l’e-Wallet ? 

Le fonctionnement de l’e-Wallet européen repose sur une méthodologie sécurisée permettant l’authentification numérique. Chaque utilisateur détient un portefeuille numérique unique, fourni par son État membre, où sont stockés ses identifiants numériques et documents personnels. 

Les informations contenues dans l’e-Wallet peuvent être utilisées pour une variété de transactions, que ce soit pour accéder à des services publics ou privés, en ligne ou hors ligne. Cela peut comprendre l’ouverture de comptes bancaires, la vérification d’identité pour des transactions financières ou l’authentification pour accéder à des plateformes sécurisées. 

Grâce à une application mobile dédiée, les utilisateurs peuvent prouver leur identité, partager des documents électroniques en toute sécurité, ou encore créer des signatures numériques. Les transactions sont effectuées en quelques clics, rendant le processus à la fois pratique et sécurisé. 

Quand est-ce que l’e-Wallet européen entre en vigueur ? 

L’entrée en vigueur de l’e-Wallet européen est prévue pour le 30 juin 2024, selon les informations disponibles à ce jour. Cette date est le fruit d’un processus initié par l’Union Européenne en 2021, visant à mettre en place un système d’identification numérique unifié et sécurisé pour tous ses résidents. 

Le déploiement de l’e-Wallet européen ne se fera pas immédiatement, et des programmes pilotes ont été lancés dès 2023 afin d’évaluer et d’optimiser le système avant son introduction officielle dans les États membres. 

Il est à noter que la mise en œuvre totale de l’e-Wallet est prévue pour 2026, offrant ainsi à tous les citoyens et résidents européens la possibilité de disposer d’un portefeuille d’identité numérique personnel sécurisé. 

L’e-Wallet européen : ambitions et défis  

L’initiative de l’e-Wallet européen porte des ambitions fortes. L’objectif principal est de créer un moyen d’identification numérique homogène à travers toute l’UE, facilitant l’accès aux services publics et privés, tout en garantissant un haut niveau de sécurité et de protection des données. L’e-Wallet vise également à favoriser le développement de l’économie numérique européenne, en permettant par exemple l’ouverture de comptes bancaires à l’échelle européenne. 

Cependant, l’implémentation de ce projet comporte aussi des défis. Le premier est d’ordre technique et concerne l’interopérabilité entre les différents États membres. Pour cela, une boîte à outils commune est en cours de développement pour assurer un déploiement sécurisé. Autre défi majeur : convaincre les citoyens, les gouvernements et les entreprises de l’utilité et de la sécurité de l’e-Wallet. Enfin, la question de l’intégration de l’e-Wallet dans l’écosystème des paiements est en cours d’examen, avec notamment l’European Payments Initiative (EPI), une solution de paiement purement européenne en cours de développement. 

Les défis techniques de l’e-Wallet  

Réaliser un e-Wallet européen fiable et sécurisé à l’échelle de l’UE requiert de surmonter plusieurs défis techniques. L’un des principaux est l’interopérabilité. Pour assurer une utilisation sans faille de l’e-Wallet dans toute l’UE, il faut que tous les portefeuilles nationaux puissent communiquer entre eux, malgré des infrastructures et des réglementations nationales possiblement différentes. Cela nécessite l’établissement de normes techniques communes et d’une évaluation de conformité obligatoire

Le règlement eIDAS joue un rôle clé dans ce domaine en rehaussant ses exigences pour garantir une interopérabilité totale entre les différents e-wallets. Cette interopérabilité n’est pas seulement une question technique, mais aussi une question de gouvernance. Un écosystème de solutions d’interopérabilité partagées pour le secteur public de l’UE est en cours d’élaboration, visant à créer un environnement commun pour les administrations publiques de l’UE. 

D’autres défis techniques concernent le déploiement sécurisé de l’e-Wallet. Des projets pilotes à grande échelle sont en cours pour recueillir des retours d’informations sur les exigences applicables et développer une boîte à outils commune. Ces initiatives visent à assurer que l’e-Wallet respecte les normes de sécurité les plus élevées tout en restant convivial pour les utilisateurs. 

Comment convaincre les citoyens et les entreprises de l’utilité de l’e-Wallet ? 

Pour convaincre les citoyens et les entreprises de l’utilité du e-Wallet européen, la communication est primordiale. Il s’agit d’expliquer clairement les bénéfices directs de cet outil. La commodité et la sécurité offertes par le portefeuille numérique sont des arguments forts. Par exemple, l’e-Wallet offre un moyen sûr et pratique de s’identifier lors des transactions en ligne, que ce soit pour des services publics ou privés. 

Il faut également souligner l’aspect transfrontalier de l’outil. Avec l’e-Wallet, il sera plus facile d’ouvrir des comptes bancaires ou d’accéder à d’autres services partout en Europe. Souligner cette facilité d’usage et cette universalité peut contribuer à convaincre les utilisateurs potentiels. 

Rassurer sur la protection des données est également crucial. Le contrôle des données personnelles est un enjeu majeur pour les citoyens comme pour les entreprises. L’e-Wallet est conçu pour garantir cette protection et ce contrôle. 

Enfin, l’implication des entreprises est également capitale pour le succès de l’e-Wallet. Les partenariats public-privé peuvent contribuer à promouvoir l’adoption de l’e-Wallet. Le projet doit être présenté comme une opportunité pour les entreprises de simplifier et sécuriser leurs transactions, tout en respectant les normes européennes en matière de protection des données. 

Comment intégrer l’e-Wallet  dans l’écosystème de paiements ? 

L’intégration de l’e-Wallet dans l’écosystème de paiements européens nécessite une coordination avec les acteurs majeurs du secteur financier, notamment les banques et les prestataires de services de paiement. 

Premièrement, l’e-Wallet doit être compatible avec les systèmes de paiement existants. Pour ce faire, des protocoles d’interopérabilité doivent être établis pour garantir que l’e-Wallet peut être utilisé pour effectuer des transactions avec n’importe quelle banque ou service de paiement dans l’UE. 

Deuxièmement, le rôle de l’European Payments Initiative (EPI) est crucial. Cette initiative vise à créer une solution de paiement unifiée à l’échelle de l’UE. L’intégration de l’e-Wallet avec l’EPI pourrait permettre aux utilisateurs de réaliser des transactions en temps réel, améliorant ainsi l’efficacité du système de paiement européen. 

Troisièmement, la protection des données doit être garantie lors des transactions. L’e-Wallet doit respecter le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD), assurant ainsi que les informations personnelles des utilisateurs sont correctement protégées lors des transactions. 

Enfin, l’adoption de l’e-Wallet par les utilisateurs dépend également de sa facilité d’utilisation. Il est donc essentiel de développer une interface utilisateur conviviale et facile à comprendre pour encourager l’utilisation de l’e-Wallet pour les transactions. 

En conclusion, l’ambition de l’e-Wallet européen est de devenir un moyen universel d’identification et de transaction pour tous les résidents de l’UE. Cependant, la réalisation de ce projet rencontre plusieurs défis, tant techniques que pratiques. Des solutions sont explorées pour garantir l’interopérabilité entre les différents portefeuilles nationaux, assurer la sécurité des transactions et respecter les normes de protection des données. Il est également nécessaire de convaincre les citoyens et les entreprises de l’utilité de l’e-Wallet, en mettant en avant ses avantages en termes de commodité, de sécurité et de transparence. Enfin, l’intégration de l’e-Wallet dans l’écosystème des paiements requiert une collaboration étroite avec les acteurs du secteur financier.  

Pour connaître toutes les subtilités de l’e-Wallet et les nouveautés dans le règlement eIDAS, téléchargez notre livre blanc.

Inscrivez-vous à la newsletter

Restez connecté à notre actualité et aux nouvelles fonctionnalités Universign.

Derniers articles en ligne

istock 1138358728 350x227
Compliance
11 juillet 2024

Les innovations dans le réglement eIDAS 

Lire la suite...
istock 1220106875 350x227
Avis d’expert
10 juillet 2024

Qu’est-ce que la signature électronique ?

Lire la suite...
istock 1552887542 350x227
Solutions
09 juillet 2024

Sécurité renforcée pour les transactions digitales : l’ère de l’identification à distance avec Universign

Lire la suite...