28
février
2015

Combien de temps « dure » un sceau d’horodatage ?

Benoit Blin
0 commentaires
Avis d’expert

Lorsque l’on présente Universign, une question nous est souvent posée : combien de temps dure la protection liée à un horodatage ?

Les outils mathématiques et cryptographiques utilisés par Universign pour réaliser un horodatage électronique ont, vis à vis de la contrefaçon, une résistance estimée de l’ordre d’une vingtaine d’année.

Sauf rupture technologique majeure permettant de corrompre les algorithmes d’horodatage utilisés et sauf défaillance patente de l’autorité d’horodatage, pendant une période d’environ 20 ans après l’horodatage d’un document, vous serez en mesure de prouver juridiquement que vous étiez en possession de celui-ci et qu’il n’a pas été modifié depuis son horodatage.

Toutefois, pour des raisons réglementaires liées à notre politique d’horodatage qualifiée RGS, la vérification automatique d’un sceau d’horodatage associé à un document par n’importe quel tiers est limitée dans le temps.
Les règles fixées par les cadres réglementaires dans lesquels nous opérons nous imposent en effet de limiter la durée de vie des informations publiques permettant à un acteur tiers de valider un horodatage. Ainsi, Universign garantit que la validation d’un sceau d’horodatage associé à un document est automatique et réalisable par n’importe quel tiers pendant une durée de 5 ans après son émission.

Pendant cette période, vous pouvez donc utiliser n’importe quel logiciel sur marché compatible avec le protocole d’horodatage défini par le standard IETF RFC 3161 (et utilisé par Universign) pour vérifier votre sceau d’horodatage. Bien évidemment, vous pouvez aussi utiliser notre service en chargeant un document déjà horodaté au sein de l’interface Web d’horodatage. Si le document a été correctement horodaté, la barre d’état affichera le message de statut « Intact », ainsi que l’heure et la date de l’horodatage.

Au delà de 5 ans, suivant les procédures qu’il utilise, un tiers n’aura plus nécessairement les moyens de vérifier un sceau d’horodatage de manière automatique mais seulement de manière semi-manuelle. En revanche, l’interface de validation d’Universign permet la revalidation automatique des sceaux qu’elle a émis, aussi longtemps qu’une rupture technologique ne met pas en défaut les algorithmes mêmes utilisés. Cette durée est estimée à une quinzaine d’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Testez Universign